Devenir membre
accueil La profession Portraits de développeur PortraitNathalieDesjardins


Après avoir obtenu une technique administrative option finance du Cégep de Victoriaville et un baccalauréat en administration des affaires à l’UQTR, j’ai travaillé pendant neuf ans en entreprise privée, chez Compagnie Motoparts inc., comme assistante au contrôleur.

La possibilité de travailler pour le développement économique de ma région, en 2005, a éveillé de nouveaux intérêts qui ont fait en sorte que j’ai postulé à titre de conseillère au démarrage des entreprises pour le CLD de L’Érable, poste que j’ai occupé pendant près de trois ans. Par la suite, j’ai poursuivi mon cheminement à titre de conseillère au développement des entreprises jusqu’en 2014. Depuis, j’occupe le poste de commissaire industrielle, stratégie d’investissement.
 

ENTREVUE

 
Depuis combien de temps exercez-vous un métier relié à la profession de développeur économique?
 
Je suis entrée en poste en novembre 2005, je cumule donc plus de 10 ans d’ancienneté dans la profession.

Quelles fonctions occupez-vous au sein de votre organisation?
 
Commissaire industrielle, stratégie d'investissement

Mon rôle est de collaborer à doter notre organisme d’une vision de développement économique stratégique, de contribuer activement à la planification des activités de l’équipe de développement économique, de fixer des objectifs clairs et de participer à la réalisation de ceux-ci et de superviser l’équipe de conseillers aux entreprises, principalement pour le volet financier.

Au quotidien, je conseille les promoteurs dans la stratégie d'investissement de leurs projets d'entreprise. La recherche de financement y est donc naturellement rattachée. J’ai à cœur que les entrepreneurs qui frappent à la porte de notre organisation aient accès aux meilleures sources de financement possible dans le cadre de la réalisation de leur projet et que les prévisions financières soient le plus près possible de la réalité.

La gestion des différents fonds d'aide financière de la MRC fait également partie de mes responsabilités. J'assure également la supervision de l'équipe de conseillers aux entreprises, principalement pour le volet financier des dossiers clients. De plus, je travaille en étroite collaboration avec le commissaire industriel au développement des affaires pour l’atteinte des objectifs du plan d'action élaboré par Développement économique.
 
Qu'est-ce qui vous stimule à poursuivre une carrière en développement économique?
 
La région de L’Érable représente un terreau fertile au développement économique. L’agriculture et l’industrie manufacturière sont des forces économiques pour la région

Un peu plus de 3200 emplois dans le secteur manufacturier sur un total de 10 865 emplois démontre que ce secteur, à lui seul, est un agent multiplicateur dans l’économie et pour l’avenir de la région.

Tous les jours, dans le cadre de mon travail, je dirais que le fait d’avoir une prise favorable sur le développement de ma région, par l’entremise d’un soutien au développement des entreprises, me stimule énormément. J’ajouterais que le contact direct avec le client est très enrichissant. Transmettre des connaissances pour guider adéquatement des entrepreneurs dans les différentes étapes qu'ils auront à franchir pour prendre des décisions éclairées est très valorisant.
 
 
Quelles sont les raisons qui motivent votre adhésion à l'APDEQ?
 
L'accès à un réseau de professionnels et à des formations directement en lien avec mon contexte professionnel me soutiennent dans mon efficience. Le partage d'information sur différents contexte économiques est également un avantage important.

L’APDEQ me donne également l’occasion de partager mon expérience cumulée au cours des dernières années auprès des nouveaux professionnels qui s’inscrivent à la formation « Initiation au Développement économique » en animant l’atelier « Rôle du conseiller dans la préparation d’un plan d’affaires ». Les objectifs de l’atelier sont d’amener les professionnels à conseiller judicieusement les nouveaux entrepreneurs, à comprendre le rôle du conseiller et déterminer les limites de leur intervention.
 
 
Pourquoi vous êtes-vous engagés en tant que membre du conseil d'administration?
 
J’ai le désir de m’impliquer dans ma profession et de partager mes connaissances. Être administratrice de l’APDEQ me permet de contribuer à ma façon au développement des compétences de chaque professionnel œuvrant dans le développement économique. En tant que membre du comité de travail de formation, je peux contribuer davantage à bonifier constamment l’offre de service de formations de l’APDEQ.

Être membre du conseil d’administration de l’APDEQ me permet également d’échanger avec des collègues de différentes régions du Québec et de différents organismes de développement économique. Je peux ainsi élaborer une vision globale du développement économique au Québec.