Investissement étranger

Processus technique habituel de sélection

La sélection d’un site pour un projet d’investissement peut prendre trois mois ou trois ans pour une entreprise. Peu importe l’échéancier, le processus classique parcouru en plusieurs étapes est difficile à escamoter. Le tout débute par l’élaboration d’une stratégie de développement et se termine par un choix final de site comme l’illustre le graphique ci-dessous :



  1. La première étape est de structurer le projet d’investissement à l’intérieur de la stratégie de l’entreprise. C’est un bon moment pour valider la pertinence du projet et s’assurer qu’il s'aligne avec les objectifs de l’entreprise. Dans le cas contraire, l’entreprise doit évaluer les alternatives et élaborer des solutions.

  2. La deuxième étape exige d’identifier les emplacements possibles et de les comparer selon les différentes options qui s'offrent à elle. L'analyse repose, entre autres, sur une approche auprès des communautés, et des visites de sites sont souvent nécessaires avant de pouvoir éliminer des options. C’est à ce moment du processus qu’un questionnaire portant sur les différents critères de sélection (RFI – Request for Information) peut être développé et envoyé aux communautés.

  3. La troisième étape est d’établir la courte liste des sites et/ou des bâtiments respectant le mieux les objectifs de l’entreprise. Une fois cette liste établie, des visites de sites sont effectuées et toutes les analyses nécessaires (risques environnementaux, condition de bâtiments, ingénierie, coûts et autres) sont effectuées. Finalement, c’est à ce moment que l’entreprise reçoit les premières offres d’incitatifs gouvernementaux.

  4. À la quatrième étape, l’entreprise fait l’analyse approfondie des sites finalistes en fonction des coûts initiaux et des coûts opérationnels et ajoute les bénéfices des incitatifs gouvernementaux afin d’améliorer le rendement sur l’investissement.

  5. Finalement, lorsque le site final est sélectionné (souvent après une approbation du conseil d’administration), les ententes sont signées et une annonce publique peut être faite.

Tout au long de ce processus, une foule d’acteurs différents interviendront afin d’apporter une expertise complémentaire. En effet, des ingénieurs, des spécialistes de la chaîne de fabrication, des avocats, des fiscalistes, des représentants gouvernementaux auront, à un certain moment du processus classique (représenté précédemment), un rôle à jouer afin d’analyser les alternatives d’investissements qui s’offrent à l’entreprise.

En somme, le processus classique de sélection de sites requiert une foule d’expertises, intervenant à chacune des étapes qui amènent à la sélection finale d’un emplacement optimisant les perspectives stratégiques de l’entreprise à long terme.