Devenir membre
accueil Georges-Hébert-Germain

Présentation : Les Laurentides, d'hier à aujourd'hui... et demain!

Les congrès de l’APDEQ constituent une opportunité unique pour les congressistes de se familiariser avec les différentes régions du Québec, leur histoire, leur structure de développement économique et leurs projets d’avenir. Cette année, Georges-Hébert Germain, auteur, biographe et passionné d’histoire nous fait revivre, à travers les faits et les personnages marquants, l’histoire de la région des Laurentides.

Georges-Hébert Germain

Né aux Écureuils, comté de Portneuf, le 20 août 1944, Georges-Hébert Germain a fait ses études classiques à Trois-Rivières et à Montréal. Il a obtenu un baccalauréat ès Arts (1964) et une licence en géographie (1969) de l'Université de Montréal.

Il a été journaliste, d’abord attaché à la Presse, puis à l’Actualité. Il a travaillé comme pigiste pour la majorité des magazines et des journaux québécois (Nous, Châtelaine, Le Devoir, Elle, L’Actualité, Readers’ Digest, Plein Air, Le Bel Âge, etc). Il a participé comme chroniqueur, critique, commentateur, scénariste ou reporter à un grand nombre d’émissions de télévision, à Radio-Canada, Télé-Métropole et Télé-Québec, de même qu’à l’Office National du Film.

Il a reçu plus de vingt prix de journalisme, dont le Judith-Jasmin, le Jules-Fournier, le Louis-Chantigny, le Montréal-Genève et à deux reprises le grand prix d’excellence de la Fondation des magazines canadiens.

Il est l’auteur de dix-neuf livres, certains publiés à l’étranger, parmi lesquels des ouvrages sur les Peuples du froid (1996) et les Coureurs des bois (2003) et des biographies de Christophe Colomb, Guy Lafleur, Monica la Mitraille, Céline Dion, Marc Favreau, dit Sol, René Angélil, Robert Bourassa. Son roman La fureur et l'enchantement paru en mars 2010, reprend la saga de la Rébellion de 1837 et celle de la Société des Vingt-et-un qui, la même année et pour de semblables raisons, s'emparait des riches forêts du Saguenay.

Dans son ensemble, l'oeuvre de Georges-Hébert Germain constitue un inventaire unique des grands archétypes québécois.